Valorisation des canneberges déclassées et évaluation de leurs effets sur les performances zootechniques, la flore intestinale, la qualité de la viande et la santé des porcs

Année : Juillet 2016 – En cours Durée : 3 ans

Client : Les industries M.E.S., La Coop fédérée, Les éleveurs de porcs du Québec

Financement : RDA de niveau 2, CRSNG

Description :

La canneberge possède des tanins, sous forme de proanthocyanidines, lui conférant des propriétés antiadhésives permettant de déloger les bactéries E. coli et autres coliformes fécaux de l’intestin des porcs, favorisant ainsi l’établissement des populations de bactéries de type lactique. L’objectif de ce projet est d’expérimenter, en conditions commerciales, l’effet de l’ajout d’un sous-produit de canneberges (SPC : mélange de feuilles et de fruits séchés mis en poudre) dans la ration des porcs à différentes périodes de croissance sur la flore intestinale, les performances zootechniques et la qualité de la viande. Les objectifs spécifiques sont les suivants : mesurer l’impact de l’utilisation du SPC sur les performances de croissance des porcelets en pouponnières et des porcs en engraissement, mesurer l’impact de l’utilisation du SPC sur le niveau de contamination microbiologique dans les fèces et sur la viande et déterminer la faisabilité et la viabilité économique de cette pratique. Les résultats du projet permettront de baliser les paramètres techniques pour introduire, de manière optimale, les SPC dans la moulée destinée à l’alimentation des porcs. Le volet économique servira à informer l’industrie porcine sur l’implication financière d’une telle pratique. Une amélioration de la santé des jeunes animaux ainsi qu’une baisse de la mortalité juvénile contribueront à maximiser la rentabilité des entreprises en élevage porcin et à les rendre plus compétitives. De plus, pour l’entreprise Les Industries M.E.S., ce sera un nouveau produit qu’elle pourra commercialiser. Le remplacement éventuel des antibiotiques à titre de promoteur de croissance par le SPC permettra de réduire l’empreinte environnementale des entreprises d’élevage lors de l’épandage des déjections animales qui contiennent moins de résidus d’antibiotiques. Par ailleurs, l’usage réduit des antibiotiques est le principal moyen pour contrôler la résistance aux antibiotiques, un enjeu national et international.

On parle d'Agrinova


  • « Je perçois les groupes d'innovation d'Agrinova comme un agent motivateur, un encadrement, un coup de main supplémentaire qui permettra à l’entreprise d’atteindre un niveau de performance supérieur plus rapidement. »

    Yvon Simard
  • «Une des principales raisons qui nous a poussés à faire partie du Groupe d'innovation Saguenay est d'augmenter notre accès à l'information privilégiée sur l'innovation en général...»

    M. Luc Collard
  • « Une des principales raisons pour laquelle nous sommes heureux de faire partie des groupes d’innovation est que cela nous amène à parler beaucoup plus d’innovation avec les producteurs qui nous entourent. D’ordinaire, on parle de beaucoup de sujets entre nous, mais très rarement d’innovation. Pourtant, c’est toujours intéressant de savoir ce que notre voisin a essayé, autant les bons coups que les moins bons… ».

    M. Yvan Boudreault.

Nos partenaires

Logo
Agrinova en quelques lignes

Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en agriculture associé au Collège d’Alma, Agrinova est dédié à la recherche appliquée menée en partenariat avec les entreprises et les organisations. Plus précisément, nous réalisons des activités de recherche et d’innovation, d’aide technique, de formation, de transfert de connaissances et de technologies.

En savoir plus

Nous joindre

Alma

640, rue Côté Ouest
G8B 7S8


Téléphone : 418 480-3300
Sans frais : 1 877 480-2732
Courriel : info@agrinova.qc.ca

Québec

5185, rue Rideau
G2E 5S2


Téléphone : 418 480-3300
Sans frais : 1 877 480-2732
Courriel : info@agrinova.qc.ca